Histoire et Patrimoine

L’HISTORIQUE DE LA COMMUNE

photo1-1   photo1-2

Le territoire de la commune n’a pas toujours été celui que nous connaissons aujourd’hui.
Jusqu’au 18ème siècle, une partie de LES CHERES était située sur la commune de CHASSELAY, l’autre sur la commune de LISSIEU.
A cette époque, la « route royale de Paris à Lyon en passant par la Bourgogne » servait de limite à l’une et à l’autre paroisse.
De nombreux roulages s’arrêtaient dans les relais pour faire escale et permettre aux chevaux de se reposer avant de braver la grande montée de LIMONEST.
Le commerce s’est alors naturellement développé et la population de Les Chères a fortement augmenté.
En 1758, se fondant sur un éloignement de plus d’une demie-lieue (soit un peu moins de 3 km) et la difficulté de communication avec les habitants de Chasselay, Les Chérois (ou plutôt, ceux qui le deviendront) obtiennent du cardinal de Tencin, la reconnaissance du village qui deviendra plus tard LES CHERES, annexe de CHASSELAY.
Il faudra attendre 1803 pour voir son institution en commune et en paroisse.

photo2-1   photo1-1   gare-les-cheres-chasselay  photo2-2

 

LE PATRIMOINE

Le Soleil d’Or
Ancien relais postal, la commune a acquis les locaux en 2001, ce qui a permis l’installation de la Mairie, la création de la bibliothèque et la mise à disposition de salles de réunions. Sa rénovation récente en fait un bâtiment remarquable. La salle des Piliers, anciennes écuries du relais de poste, anciens jeux de boules de l’Hôtel du Soleil d’Or, désormais réhabilitée en salle d’exposition ou d’animations, vaut à elle seule le détour. Le bâtiment principal en pierres dorées a permis la réalisation d’une agence postale et la mise à disposition de logements locatifs.

photo3-1   photo3-2

 

LES CHÂTEAUX DE LES CHÈRES

chateau-du-CarreLe château du Carré était situé à l’emplacement de la résidence du Parc du Château et a été détruit par un incendie il y a une cinquantaine d’années. On peut encore voir la grille du château depuis la RD306 (en venant du sud, après avoir franchi la voie ferrée, sur la droite). Le château de la Marelle situé à la Grande Charrière, date d’avant la Révolution. Un de ses premiers occupants fut M. Basset de Lamarelle

 

chateau-de-la-marelleL’église Saint-Roch (XVIe siècle) a remplacé l’ancienne chapelle Saint-Roch, édifiée par l’abbaye de Savigny, alors propriétaire des lieux, lors de la peste qui ravageait le pays. Jusqu’au XIXe siècle, les paysans de la région faisaient volontiers un pèlerinage aux Chères pour la guérison de leurs bêtes. Elle est maintenant rattachée à la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul-en-Val-d’Azergues.

 

photo6En patrimoine naturel, la commune offre aux marcheurs, la possibilité de promenade sur des sentiers de randonnée balisés, et pour les pêcheurs, un étang à l’ouest de la commune, et la rivière d’Azergues, bénéficiant d’un bon ensoleillement avec des emplacements ombragés.

 

 

 

Liste des Maires

  • 29 mars 2014: Mr Christian Chareyron
  • 15 mars 2008 – 29 mars 2014 : Mme Marie-Laure Bonnefoy
  • 19 juillet 1996 – 14 mars 2008: Mme Nicole Noël
  • 25 juin 1995 – 18 juillet 1996: Mr André Marfort
  • 25 mars 1971 – 24 juin 1995: Mr Henri Marcel
  • 31 mars 1965 – 24 mars 1971: Mr Claude Gourd
  • 9 mai 1953 – 30 mars 1965: Mr Henri Chasset
  • 7 avril 1949 – 8 mai 1953: Mr Claude Gourd
  • 12 février 1949 – 6 avril 1949: Mr Julien Defarge, adjoint, assure l’intérim
  • 18 mai 1945 – janvier 1949: Mr André Combet
  • 12 avril 1942 – 17 mai 1945: Mr Tony Berjon, président de la délégation spéciale nommée par le Ministre de l’intérieur
  • 18 décembre 1941 – 11 avril 1942: Mr Jean Pin, adjoint, assure l’intérim
  • 10 décembre 1919 – 17 décembre 1941: Mr Etienne Duchamp
  • 23 avril 1893 – 9 décembre 1919: Mr Benoit Pin
  • 15 août 1872 – 22 avril 1893: Mr Henri Chasseignon
  • 31 août 1871 – 15 août 1872: Mr François Gourd
  • 14 avril 1871 – 30 août 1871: Mr Pierre Clément
  • 23 octobre 1821 – 13 avril 1871: Mr Antoine Gourd
  • 13 janvier 1816 – 22 octobre 1821: Mr Jean Rativet
  • 30 thermidor an VIII 2 12 janvier 1816: Mr Jean Gourd